Sur l’île de Moorea, nous avions entendu parlé d’une association de protection et sauvegarde de l’environnement et notamment la protection des tortues marines. L’association Te mana o te moana, fondée en 2004 par Cecile Gaspar (Docteur vétérinaire) et soutenue par le Ministère de l’environnement, s’est donnée pour mission de changer les mentalités, d’éduquer et se sensibiliser la population locale sur l’importance de respecter et prendre soin de leur environnement, leur lagon et leur océan, et donc de notre planète.

Il fallait absolument qu’on puisse les rencontrer et partager avec eux; nous avons été chanceux, ils nous ont accueilli pour une journée éducative avec les enfants d’une école de Tahiti et nous ont consacré du temps pour nous présenter leur projet. Des rencontres formidables, une très belle expérience pour Maybel et Nell, et une belle graine de confiance pour notre humanité.

Un centre de soin pour tortues:

La tortue marine est une espèce protégée en Polynésie. Malheureusement, comme d’autres espèces marines, elles subissent les effets du développement excessif et sur-dimensionné de l’homme sur un environnement subtil et fragile.

L’association a créé une clinique pour les tortues afin d’agir pour la survie de l’espèce. En effet, elle accueille bon nombre d’entre elles, blessées ou malades, pour les soigner et les aider à rejoindre leur environnement naturel. Ils ont ainsi créé un espace pour elles ou elles sont en sécurité et où elles pourront guérir.

Dans la culture polynésienne, la tortue faisait partie des mets très appréciés des habitants, elle était donc chassée et il arrive encore aujourd’hui que des pêcheurs peu scrupuleux les prennent pour cible. Forte heureusement, ils sont dans l’illégalité et risque d’énormes amendes ce qui les dissuadent quelque peu. La tortue est aussi victime de la pollution plastique (elles s’accrochent à des résidus plastique, elles en mangent) et la pêche accidentelle (elles se retrouvent lacérée par des filets de pêche).

Voici quelques PHOTOS des différents cas rencontrés (Crédit photo: Te Mana O te Moana, à retrouver sur leur site)

Protection de l’environnement

Afin de collecter un maximum de données sur l’environnement marins, l’association a créé un pôle de formation et ainsi développer une multitude de supports éducatifs pour les grands et les petits. Quand on étudie les tortues marines, il faut d’abord comprendre leur environnement. Le but étant de les préserver et de les protéger dans leur environnement naturel. C’est ainsi qu’ils ont créé un programme pour sensibiliser et impliquer les jeunes polynésiens, un programme qui englobe tortues, mammifères marins et récifs coralliens. 

Ils récoltent également des données sur l’état de santé des récifs coralliens en Polynésie, l’idée étant d’alimenter une base de données mondiale sur le récif corallien et ainsi constater et comprendre certain phénomène qui menace notre planète, pour mieux les contrer.

Ils organisent des campagnes de nettoyage et ramassage de déchets toujours dans le but de sensibiliser le grand public.

Le projet éducatif:

Lors de notre 1ere visite, nous avons eu la chance de rencontrer Rachel, une jeune polynésienne formée par l’association, et passionnée par les tortues et les fonds marins. Elle nous a présenté l’association et parlé des différentes espèces de tortues rencontrées en Polynésie, des différents cas de figure et de leurs actions (sensibilisation, formations, recueil de données…). Une vraie bouffée d’oxygène et une énergie incroyable Rachel, l’association a de la chance de l’avoir avec eux.

Elle nous a exposé comment grâce à la photo-identification, ils peuvent répertorier et collecter des données, notamment sur leur comportement, et sur leurs déplacements. Ainsi, ils ont recensé 800 tortues marines dans les eaux polynésiennes et compté 4 espèces différentes (la tortue verte, “honu”,  imbriquée, olivâtre et caouanne). En 15 ans, ils ont soigné plus de 500 tortues et plus de la moitié d’entre elles ont pu retrouver leur milieu naturel.

Je vous invite à consulter ce RAPPORT publié par l’association pour en savoir plus.

Ensuite, c’est Vie, la directrice pédagogie et éducation de l’association, un vrai coup de coeur également, qui nous a permis de voir de plus près la clinique et ses petits patients lors de la matinée éducative que nous avons partagé avec l’école de Tahiti. Certains de ces petits pensionnaires sont permanents car leurs blessures les handicapent au point de ne pas pouvoir survivre en milieu naturel.

Un contenu riche, 5 programmes différents proposés aux écoles, où la manière dont l’enjeu est présenté est tout simplement exceptionnel. Vie et son mari, Mathieu, encadrent les enfants avec passion et douceur, et avec un réel sens de la pédagogie. Nous tenions à les féliciter pour ça.

Lors de cette matinée, nous en avons appris énormément sur le récif corallien, les tortues, bien entendu, et nous avons aussi bien joué!!! 

Vie a créé des supports pédagogiques ludiques et inspirants pour expliquer les enjeux. Les enfants ont adoré les plateaux de jeu et sont repartis avec du contenu pour continuer à apprendre et comprendre l’environnement marin. Un contenu très riche et vraiment complet! 

Présentation des différents plateaux de jeux, 

Et les différents supports, carnets et fiches explicatives.

L’interview RESPIRE de Vie:

Un énorme MAURUURU à toute l’équipe pour votre accueil et votre gentillesse, vous avez été top! 

 

La Backpack soutient Te Mana O Te Moana.

Vous pouvez acheter vos T-shirts Te Mana pour soutenir l’association, c’est par ICI.

A bientot

La Backpack Family

Pin It on Pinterest