Sur l’île de Moorea, à 15km de Tahiti, en Polynésie française, nous sommes allés à la rencontre de Titouan. Ce jeune natif de 21 ans a créé une association de défense des océans qui s’appelle Coral Gardeners.

Lui et «sa bande de potes» comme il aime se qualifier, ont grandi sur les îles de Polynésie et ont gardé une relation privilégiée avec l’océan et le lagon. Leur connexion avec celui-ci est d’une extreme intensité, ils ont grandi ensemble et à son contact, ils ont su voir son importance. Non seulement, c’est leur terrain de jeu, ils pratiquent le surf, la pirogue, le SUP, mais c’est surtout une ressource primordiale pour leur survie sur ces petits bouts de terre. Ils l’ont bien compris, respecter et prendre soin de cet éco-système, n’est pas qu’une nécessité, c’est un devoir, et pour nous tous. Lorsque l’on vit à son contact, le lien est très intense, c’est une réelle connexion, un lien d’amour.

Titouan et ses amis ont commencé à constater le “blanchissement” des coraux sur leurs spots de surf et ont commencé à s’interroger. Pourquoi nos coraux meurent? En étudiant, ils ont compris à quel point le réchauffement climatique, la pollution et la pêche intensive viennent perturber cet équilibre subtil et à quel point nous sommes dans une situation d’urgence. Cet équilibre ou chacun, chaque élément a sa place, son rôle, et que la survie des uns, dépend de celles des autres. Si l’habitat et, par là même, les ressources de milliers d’espèces marines (on parle de 25% des espèces marines), est détruit, ils ne survivraient pas, et la chaine serait coupée au point de détruire toute la chaine naturelle. L’équilibre de tout être vivant sur cette planète est menacé. Le résultat est tout simplement la disparition de tous les êtres vivants. Alors comment l’ignorer et continuer à fermer les yeux? La terre, elle, s’en remettra, elle est bien plus forte que nous. Et nous, nous nous croyons invincible, aveuglés par notre vanité et notre orgueil! Il est grand temps que nous changions nos façons de consommer et certainement nos façons de vivre dans ces sociétés basées sur le profit avant tout.

Titouan et les Coral gardeners ont décidé d’agir et de trouver des solutions pour leur avenir et l’avenir de leur enfant, et l’avenir de tous. Leur objectif, repeupler le récif en plantant du corail, des boutures de coraux qu’ils confectionnent et qu’ils font grandir comme dans une pépinière (coral nursery) pour ensuite, les planter directement sur le récif. Un travail de longue allène qu’ils se sont imposés comme une mission. Leur devise: «Let’s save the reef»

Titouan l’a bien compris, notre système peut nous mener à notre perte mais aujourd’hui, nous en faisons parti, donc utilisons le. Sa méthode, faire en sorte que les gens influents (acteurs, chanteurs, auteurs, stars, «influenceurs»…), du moins ceux sensibles à l’environnement, les remarquent et portent leur projet, afin que le plus grand nombre soit touché et comprenne l’enjeu. L’autre biais, l’éducation, éduquer et sensibiliser les plus jeunes en intervenant directement dans les écoles pour leur expliquer l’enjeu et l’importance de consommer différemment.

Ensuite, ils proposent d’adopter un bébé corail et ainsi, de contribuer au re-peuplement du lagon. Le modèle fonctionne et ils sont soutenus, notamment par le CRIOB qui leur assure un appui scientifique afin que tout leurs efforts aient un réel impact sur l’environnement. Une magnifique initiative, des jeunes en or, un exemple pour tout une génération qui devra mettre l’environnement au premier plan dans leur propre vision de la vie.

 

 

Pin It on Pinterest